La collection Gomond accueille l'exposition:

Alain Recoing ou la marionnette émancipée

 

Marionnettiste, metteur en scène et comédien, Alain Recoing fut aussi militant et historien, enseignant et directeur d’un théâtre de marionnettistes. C’est en 1948, à une période charnière, tant pour les arts de la marionnette que pour le théâtre public, qu’il commença sa carrière. Formé auprès de Gaston Baty, il explora les possibilités de la marionnette dans ses diverses formes et adresses : cabarets littéraires d’après guerre au Cabaret de l’Ecluse, expérimentation de la télévision pour les enfants avec Martin, Martine à la RTF, et plusieurs pièces dramatiques.

Au gré de ses collaborations – dont celle, marquant le début d’une amitié artistique durable, de la co-mise en scène de La Petite Clef d'Or d'Alexis Tolstoï avec Antoine Vitez – au Théâtre des Nations, au Théâtre Quotidien de Marseille, au Théâtre des Quartiers d’Ivry puis au Théâtre National de Chaillot, mais aussi à l’Opéra de Hambourg, en Afrique et en Indonésie, il créera plus d’une cinquantaine de spectacles pour enfants et pour adultes, parmi lesquels La Tragique Histoire et la fin lamentable du docteur Johan Faust (1972), La Ballade de Mister Punch (1976), ou Manipulsations (1984).

Au grès des marionnettes, photos, affiches et objets réunis dans cette exposition, les visiteurs pourront faire un pas dans l’univers des spectacles d’Alain Recoing, remonter le fil du temps et de ses œuvres, et découvrir la richesse et la particularité de ce parcours. A travers l’œuvre d'un homme et de sa famille réelle ou artistique, c'est l'émancipation d'un art ancestral dans le dialogue avec notre époque que l'on découvrira.

FacebookTwitterGoogle+Partager